migraines, comprendre pour mieux gerer

La migraine est classée par l’Organisation mondiale de la santé au 20e rang des maladies ayantun impact sur le handicap et l’altération de la qualité de vie, et parmi les 10 premières maladies si l’on considère uniquement la population féminine

La migraine toucherait 6 à 10 millions de français . Aux États-Unis, sa prévalence atteint une femme sur cinq et 6 % des hommes, ces chiffres restant stables .

migraines

Migraines : il est possible de les maîtriser !

LES DECLENCHEURS

Comme pour toute maladie, il existe des déclencheurs de la migraine .

L’ alimentation peut être l’un des éléments déclencheurs de la migraine. Les aliments les plus connus à ce titre sont le vin rouge, la bière, l’alcool, le chocolat, le fromage vieilli, les aliments fermentés ou marinés , la caféine, l’aspartame, et le glutamate de sodium utilisé comme exhausteur de goût notamment dans la cuisine asiatique . La consommation d’aliments en conserve et transformés est également connue pour déclencher des migraines . Chez certaines personnes la migraine peut être provoquée par le fait de jeûner sur une longue période ou de sauter des repas.

Un autre facteur prédisposant à la migraine est le stress que ce soit dans le milieu professionnel ou à la maison.

Les variations météorologiques , l’’altitude, la pression atmosphérique , le froid , et même le décalage horaire peuvent être aussi des facteurs déclencheurs .

L’ effort physique ou intellectuel entraînant une forte fatigue peut également être la cause des migraines.

L’ excès ou le manque de sommeil

Certaines personnes souffrant de migraines sont sensibles à un stimulus sensoriel : parfums , fleurs . fortes odeurs désagréables, tels que diluant à peinture ou fumée d’une cigarette.

stress

Le stress est l’un des facteurs déclencheurs des migraines

Enfin , les changements hormonaux dans les niveaux d’oestrogènes et de progestérone chez la femme au moment des règles ou de la grossesse. et les hormones de remplacement prescrites à des fins thérapeutiques exacerbent les migraines.

LES SIGNES PRECURSEURS

Chez certains patients , la migraine est précédée d’une aura , c’est – à – dire d’un ensemble de symptômes tels que notamment des éclairs lumineux ,ou une sensation de picotements au niveau des bras et des jambes .

Chez d’autres , on ne constate pas d’aura mais des signes comme irritabilité , déprime,sensation de soif , somnolence ,envies d’aliments sucrés, exaltation…

Ces signes précurseurs se manifestent en général quelques heures à quelques jours avant la crise de migraine.

LES SYMPTOMES

Une migraine typique peut durer de 4 à 72 heures

La douleur lancinante et pulsatile est localisée au niveau d’une partie du crâne ; elle s’intensifie progressivement ; elle s’accompagne de nausées , de vomissements , de sensibilité à la lumière et au son .

L’intensité des symptômes est variable selon les personnes mais la migraine est extrêmement invalidante : la douleur s’intensifie en cas de mouvement ce qui place la personne dans l’incapacité de faire quoi que ce soit .

Non seulement la migraine est douloureuse et débilitante, mais de plus se protéger contre les éléments déclencheurs et les éviter constitue un véritable défi tant presque tout dans l’environnement est un stimulus pour la migraine .

PREVENIR LES MIGRAINES

Compte tenu des symptômes incapacitants qui accompagnent la migraine il est sans aucun doute intéressant d’agir préventivement pour réduire la fréquence des crises , limiter la prise de médicaments dont les effets indésirables ne sont pas négligeables et plus globalement obtenir une qualité de vie meilleure surtout pour les personnes qui ont des crises violentes .

La priorité est d’identifier autant que faire se peut les éléments déclencheurs en étant attentifs aux circonstances et aux situations qui précédent de façon récurrente les migraines et en en prenant note de façon à pouvoir les éviter et limiter ainsi le nombre de crises .

Surveillez votre alimentation et évitez de consommer certains aliments si vous avez remarqué un lien entre leur prise et le déclenchement de vos migraines.

Migraines et caféine

Migraines et caféine ne font pas bon ménage

Evitez l’utilisation quotidienne de boissons contenant de la caféine comme le café et les sodas .

Evitez le tabac

Limitez le stress : veillez à dormir suffisamment et à observer un temps de sommeil régulier : vous réduirez ainsi la fréquence et la gravité de vos céphalées ; évitez l’excès inverse c’est-à-dire l’hypersomnie (respectez votre heure habituelle de lever et de coucher par exemple le week-end ou pendant les vacances ) .

Prenez des repas réguliers

Evitez une exposition excessive au soleil

Evitez l’exercice physique excessif à l’extérieur et prévenez la déshydratation : pensez à boire de l’eau abondamment .

LES TRAITEMENTS

Les traitements médicamenteux

Il n’existe pas de remède miracle permettant de guérir la migraine de manière radicale mais des traitements permettant de diminuer la fréquence et l’intensité des crises :

Anti douleur , anti inflammatoires non stéroïdiens , en vente libre ou sur ordonnance , bêta bloquants , certains anti dépresseurs , hormonothérapie de substitution,sont les principaux éléments de l’arsenal thérapeutique utilisé en cas de migraine .

Cependant ces traitements ne sont pas sans inconvénients : ils ne fonctionnent pas toujours du premier coup , il faut en essayer plusieurs avant de trouver celui qui convient et surtout certains d’entre eux produisent des effets secondaires extrêmement gênants : nausées , étourdissements, faiblesse musculaire et quelquefois problèmes cardiovasculaires .

C’est la raison pour laquelle de nombreux patients se tournent vers d’autres thérapies comme l’aromathérapie et la phytothérapie .

Phytothérapie et aromathérapie

grande camomille

La grande camomille peut procurer un réel soulagement en cas de migraines

Voici quelques suggestions :

La grande camomille a une action anti migraineuse imputable à une substance contenue dans ses sommités fleuries : la parthénolide.

Le traitement à base de grande camomille doit être poursuivi dans la durée , au minimum 3 mois , pour produire ses pleins effets .Durant cette période prenez chaque jour 2 gélules de grande camomille dans une tisane de sauge et vous constaterez une nette amélioration de la fréquence et de l’intensité de vos migraines .

Notez que cette plante comporte 2 contre –indications :les femmes enceintes et allaitantes .

Pour les migraines liées aux troubles hormonaux ( hausse du taux d’oestrogènes ) survenant au moment des règles , une tisane de sauge procurera un soulagement en faisant baisser le taux d’oestrogènes : ( Faire infuser 20 g de plante dans 1 litre d’eau bouillante, filtrer, conserver au frais et boire 2 tasses par jour 10 jours avant les règles .).

L’artichaut en gélules en facilitant l’évacuation de la bile est intéressant dans le cas de migraines imputables à une insuffisance hépatique ou à une mauvaise digestion de corps gras . Prendre pendant 20 jours 2 gélules d’artichaut avec une tisane de romarin ( 20g de sommités fleuries de romarin dans 1 litre d’eau ).

De nombreuses huiles essentielles sont également efficaces en cas de migraine :

L’huile essentielle de sauge sclarée utilisée en massage sur les tempes et le front ( éviter les yeux ) agit efficacement sur les variations hormonales liées au cycle menstruel qui sont responsables des migraines survenant au moment des règles

Masser longuement en évitant les yeux , avec un mélange de 2 gouttes d’huile essentielle de sauge sclarée et de 2 gouttes d’huile végétale ( huile de noisette ou huile d’amande douce par exemple ).

L’huile essentielle de menthe poivrée : mélanger quelques gouttes d’huile essentielle à une quantité identique d’huile végétale et utiliser ce mélange en massage du front , du lobe des oreilles, des tempes et de la nuque .

Notez qu’il existe des contre – indications , à savoir les femmes enceintes et allaitantes et les enfants de moins de 7 ans .

Les huiles essentielles de lavande , d’ylang –ylang , de menthe …

Pris dans la durée , ces traitements , utilisés isolément ou en association avec un traitement médicamenteux peuvent donner de bons résultats sur la migraine.

Mais en tout état de cause ne prenez pas d’initiative en la matière sans avoir pris au préalable la précaution de recueillir l’avis de votre médecin traitant .

Merci d’avoir lu cet article .

Vous l’avez aimé ? , pensez à le partager sur les principaux réseaux sociaux ! D’avance merci !

Si vous souhaitez me donner votre avis , poser des questions ou faire des suggestions , laissez-moi un commentaire ci- dessous .

Crédit photo © Fotolia.com

Termes qui ont permis de trouver cet article:

  • migraines méthodes douces

Commentaires

  1. martine buffo a écrit:

    Je souffre de migraine depuis 5 ans environ et j’ai tout essayé et rien n’a marché. je ne sais plus quoi faire

    • Janine CESAIRE a écrit:

      Bonjour
      Il existe de nombreux médicaments qui permettent d’atténuer ‘intensité et la fréquence des crises de migraines
      Avez- vous aussi essayé les huiles essentielles mentionnées dans mon article ??
      Cordialement
      Janine

  2. Coucou Janine,
    Un sujet que je connais trop bien 😉 J’en ai eu vers 2002 à 2003. Ce qui a aidé: alimentation, plus d’eau, menthe poivrée. Et puis un travail sur moi (selon moi, tout démarre au niveau énergétique et donc il faut voir l’aspect émotionnel aussi) C’est revenu (hormonal cette fois) en 2013 et l’acupuncture donne bien. Cela fait quelques mois que je n’y suis plus allée (1x par mois au début et puis tous les deux mois) et à part une de temps en temps, ça va. Mais j’utilise depuis cette année des fréquences vibratoires (des audio mp3 avec musique par dessus les fréquences de pierres, remèdes homéo…) dont un pour les SPM et un pour migraines, ça fait la différence pour moi. Bon en ce moment beaucoup de boulot PC + Tél = nuque/épaule parfois douloureuses et TMJ, donc je retourne chez l’acu bientôt 😉
    Courage à ceux/celles qui en souffrent!
    Le dernier article de PureNrgy…Du rêve à la réalitéMy Profile

  3. Bonjour,
    Pour compléter cet article très édifiant comme toujours, les massages après un gros stress, une activité physique intense permettent d’éviter la migraine et surtout, bien s’hydrater. Un recours naturel pour ne pas immédiatement passer aux traitements médicaux.

  4. Bonjour!
    Excellent article comme toujours! La migraine est aussi liée à l’environnement dans lequel on vit ainsi qu’aux activités que nous pratiquons. Des massages aux huiles essentielles peuvent également aider à dénouer les nœuds et à se détendre.
    Le dernier article de Zarqa mer morte…http://www.phyto-perles.comMy Profile

  5. Merci pour l’article, c’est très instructif et intéressant aussi. La migraine reste cependant, une maladie plus ou moins difficile à se défaire. Adoptez une mode de vie saine, faites des exercices sportives pour que le sang circule bien et offrez-vous de séances de massage relaxant de temps en temps pour se déstresser et tout ira bien.

Exprimez vous!

*

CommentLuv badge