L ‘ostéopathie une thérapie alternative en cas de cruralgie

Il vous est peut –être arrivé de ressentir une douleur brusque et intermittente dans l’aine , la partie antérieure de la cuisse , la partie externe de la fesse ; une douleur qui se propage parfois jusqu’au genou , au tibia et au pied ; il arrive que cette douleur s’accompagne de picotements , de sensations de décharge électrique .

Vous souffrez peut –être de cruralgie , celle –ci se traduit par une douleur qui se manifeste le long du trajet du nerf crural ,douleur provoquée par la compression d’une des racines de ce nerf lorsque certaines pathologies affectent le  dos et les vertèbres lombaires .

Ces pathologies sont très nombreuses mais celles que l’on retrouve le plus souvent à l’origine de la cruralgie sont : la hernie discale et l’arthrose .

La douleur ressentie est très proche de celle de la sciatique mais plus violente et elle s’intensifie en cas de toux ou  de position assise prolongée .

Diverses procédures très simples permettent au médecin ou au rhumatologue de faire le diagnostic de la cruralgie ; en cas de résultat positif , des examens complémentaires comme un scanner ou une IRM du rachis lombaire peuvent être prescrits pour confirmer le diagnostic .

Dans la majorité des cas et en l’absence de complications , le traitement  consistera en  des médicaments antalgiques et anti-inflammatoires, stéroïdes ou non stéroïdiens  ou et c’est le sujet de l’article d’aujourd’hui , en  un recours à l’ostéopathie .

L’approche ostéopathique

ostéopathie et cruralgie

L’ostéopathie une technique alternative efficace pour soulager la cruralgie

L’ostéopathie donne de bons résultats en cas de cruralgie à condition qu’elle soit  pratiquée par un professionnel sérieux validé DEO, c’est- à – dire diplômé en ostéopathie . Depuis 2007 , le statut de la profession est règlementé et ne peuvent se prévaloir de la qualité d’ostéopathe que les praticiens titulaires d’un diplôme sanctionnant  6 années d’études

L’approche ostéopathique est radicalement différente  de celle  de la médecine classique en ce sens que pour l’ostéopathe , votre corps est un tout , toutes les parties de votre anatomie sont liées . Contrairement à la  médecine classique qui aurait un peu tendance à découper le patient en tranches ,l’ostéopathie  va  appréhender globalement votre problème : par exemple , si vous ressentez une douleur chronique au niveau des lombaires , l’ostéopathe va considérer que votre problème ne vient pas forcément de vos lombaires , mais peut trouver son origine ailleurs ;  l’ostéopathe ne se limite pas au symptôme , il essaie d’envisager le patient dans sa globalité en ayant également  une vision à la fois nutritionnelle , comportementale et environnementale .

Concrètement ,dans le cas de cruralgie , après un entretien préalable avec le patient et divers examens en vue de bien cerner l’origine du problème , l’ostéopathe va procéder à des manipulations en vue de supprimer la cause de la compression du nerf crural .

Si la douleur perdure au – delà de 2 à 3 mois ou en cas d’urgence , le recours à la chirurgie sera inéluctable mais  généralement , l’ostéopathie donne de très bons résultats sur la  cruralgie .

la
cruralgie

L ‘ostéopathie combien ça coûte ?

Il vous en coûtera en moyenne 50 euros pour une consultation chez l’ostéopathe et cette consultation n’est pas remboursée par la sécurité sociale car l’ostéopathie n’est pas considérée comme une médecine .

Cela dit , certaines mutuelles proposent sous certaines conditions ( notamment la consultation d’un ostéopathe DO et la production d’une facture  )  une prise en charge partielle des séances d’ostéopathie sous forme de remboursement forfaitaire annuel ou à l’acte .

 

La pratique varie énormément selon les mutuelles mais aussi au sein d’un même mutuelle en fonction du type de contrat .

Le mieux est donc de prendre le temps de comparer les mutuelles afin de pouvoir choisir en connaissance de cause celles proposant le forfait le plus intéressant .

Vous pouvez pour cela vous référer à un comparateur  de mutuelles .

comparateur mutuelle
santé

Quelle que soit la situation , sachez que la cruralgie ne doit pas être prise à la légère : non traitée convenablement , elle peut se solder par la destruction du nerf  et l’apparition de troubles moteurs et sensitifs graves ( pouvant aller jusqu’à la paralysie ) ,et  donc  très handicapants ,au niveau de la zone concernée .

Demandez conseil à votre médecin ,et choisissez le bon ostéopathe !

Merci d’avoir lu cet article .

Vous l’avez aimé ? , pensez à le partager sur les principaux réseaux sociaux  ! D’avance merci !

Si vous souhaitez me donner votre avis , poser des questions ou faire des suggestions , laissez-moi un commentaire  ci- dessous  .

Crédit photo © Fotolia.com

Termes qui ont permis de trouver cet article:

  • cruralgie et osteopathie
  • cruralgie osteopathie
  • cruralgie exercices
  • come se auto soigner avec la osteopatie douce
  • cruralgie traitement huiles essentielles
  • OSTEOPATHE PEUT IL CONNAITRE UNE CRURALGIE
  • osteopathie cruralgie
  • Soigner une Cruralgie par Ostéopathie
  • ostéopathe cruralgie
  • nerf crural douleur aine ostéopathe

Commentaires

  1. Bonjour Janine,
    Rien à voir avec la sciatique… L’ostéopathie est effectivement très efficace dans tous les cas de nerfs coincés. C’est d’ailleurs assez logique. Mais, comme tu le dis bien, il est essentiel que le « manipulateur » soit très professionnel !
    J’ai personnellement recours au stretching depuis quelques années et, de cette manière, je m’évite tout problème de douleur articulaire ou autre. Très efficace, en prévention !
    Merci pour l’info et à bientôt !
    Le dernier article de Bernadette GILBERT…Boulettes végétariennes aux poireauxMy Profile

    • Janine CESAIRE a écrit:

      Bonjour Bernadette

      J’ai moi aussi eu recours au stretching il y a quelques années , pour des douleurs articulaires et c’est vrai que j’ai obtenu un très net soulagement sans parler du fait que j’ai éliminé une bonne dose de stress

      Amitiés
      Janine

  2. Bonsoir Janine,

    Je viens de découvrir ce qu’est une cruralgie. Merci !
    Si c’est plus violent qu’une sciatique, alors ce doit être terrible. Il me semble qu’une sciatique c’est déjà très douloureux.

    C’est bien de parler de l’ostéopathie comme alternative aux anti-inflammatoires, quand on sait le mal qu’ils font au corps.
    D’ailleurs l’ostéopathie est très efficace pour des tas de problèmes, chez les jeunes enfants comme les adultes.
    Plein de gens maintenant le savent heureusement, mais comme tu dis, toujours pas de remboursement !

    Je voulais te signaler que mon commentaire sur le desmodium est passé aux oubliettes…
    Dis-moi si tu le retrouves ou non. Merci.

    Amicalement.
    Marie.
    Le dernier article de Marie@Nourriture Sante…Soigner une gastro-entérite par le moyen le plus rapide et le plus naturel.My Profile

    • Janine CESAIRE a écrit:

      Bonjour Marie

      Merci pour ton commentaire
      Oui , c’est dommage que l’ostéopathie ne soit pas reconnue comme médecine mais je suppose que de gros intérêts sont en jeu…comme toujours et ce , au détriment des patients !
      Non , ton commentaire n’est pas passé aux oubliettes ; c’est moi qui ai beaucoup de retard dans mes réponses ; excuse -moi
      Amicalement
      Janine

    • J’ai une cruralgie depuis plusieurs mois et je suis surpris lorsqu’on dit que c’est plus douloureux qu’une sciatique. Certes, c’est pas agréable mais pas douloureux à ce point. C’est surtout des douleurs latentes dans la jambe. Dans mon cas j’ai quelques discopathies. La kiné ne m’a aucunement soulagé. J’ai d’ailleurs un dos souple sans courbatures. J’ai consulté à deux reprises un ostéopathe certifié DO. A la deuxième séance il m’a préconisé de revoir mon rhumato ne pouvant guère faire plus. Il pense que mon nerf crural est irrité non pas en sortie des lombaires mais au passage de l’abdomen.

  3. Bonjour Janine,

    Voilà un article sur l’ostéopathie que j’ai découvert et surtout compris de quoi il en retournait. J’ai lu sans décrocher tellement ton article était intéressant, clair et bien structuré. j’ai appris plein de choses. Merci pour toutes ces informations.
    Bien amicalement!
    martin

  4. Bonjour Janine,

    Tout comme Marie je découvre ce nom « barbare » !!! et heureusement je ne souffre pas de ça je me soigne et STP ne rigole pas par auto-hypnose , je me suis guérie de tout un tas de petits trucs bien enquiquinants grâce à ça le pouvoir de l’esprit est immense mais j’ai déjà eu recours à l’ostéopathie et quand c bien fait vraiment c’est une chose super
    Le dernier article de sylviane…Découvrez ce que cette année vous réserve 2My Profile

    • Janine CESAIRE a écrit:

      Bonjour Sylviane
      L’auto -hypnose ne me fait pas rire du tout ; j’y crois dur comme fer mais il me manque la technique
      Amitiés
      Janine

  5. Salut Janine,
    J’ai vu ma maman (danseuse professionnelle) souffrir de cruralgie, mais c’était aussi lié à son activité professionnelle…on s’est rendu compte plus tard qu’elle avait une usure des hanches (trop de levage de jambe!). Aujourd’hui, à plus de 75 ans, elle continue à galoper…suite à ses propres exercices d’étirement.
    Comme quoi…le corps sait se régénérer…

    • Janine CESAIRE a écrit:

      Coucou Cécile
      C’est génial de pouvoir conserver une mobilité totale à cet âge ! Une de mes pires craintes est de me retrouver complètement bloquée à un âge avancé : ma maman ( 91 ans ) passe ses journées allongée sur un lit médicalisé suite à une double arthrose des hanches et des genoux ; ses jambes ne peuvent plus se déplier
      A un moment je souffrais de mes genoux et je sais que grâce aux étirements j’avais pu régler le problème

      Amitiés
      Janine

  6. Janine CESAIRE a écrit:

    Bonjour Rosa
    Je te remercie ; ton blog est également très documenté et très intéressant avec une foule de conseils très pratiques
    Bonne chance à toi aussi
    Bien amicalement
    Janine

  7. Bonjour Janine,

    Je sais ce que c’est qu’une cruralgie, pour avoir fait une crise épouvantable suite à une lombalgie !
    J’étais sujette aux lombalgies et sciatiques à l’époque. Très stressée mon corps avait trouvé les moyens énergiques de m’obliger à me poser. 🙂
    C’est une telle douleur qu’aucune position ne soulage et que vous ne pouvez pratiquement plus vous déplacer !!
    Comme Sylviane, je crois à la puissance de l’esprit. Et depuis grâce à la sophrologie et à la pratique du Qi Gong, je n’ai plus de problème. Je continue à voir mon ostéopathe régulièrement dès que je sens des tensions s’installer. Je pratique aussi les exercices du TAO sous formes de massages et la relaxation avec la respiration profonde.
    Bien amicalement,
    Christine
    Le dernier article de Christine Votre Efficacite Personnelle…La relaxation au service de votre réussiteMy Profile

  8. Bonsoir Janine,

    L’ostéopathe est indiqué dans un tel cas. J’en ai connu un bon, même si je n’avais pas ce problème. J’y allais pour autre chose.

    J’ai remarqué qu’il y a différentes approches en ostéopathie (j’en ai vu plus d’un). Certains travaillent très physiquement alors que d’autres sont plus à l’écoute du corps et travaillent plus en subtilité.

    Amicalement,

    Sco!
    Le dernier article de Sco!@couple routine…Un couple fait l’un pour l’autreMy Profile

  9. Merci @janine pour cet article

    Malheureusement le métier d’ostéopathe tend encore à être reconnu. Alors que les pratiques apportent des résultats satisfaisants.
    Le dernier article de vincent@ostéopathe paris…Attention fermeture annuelleMy Profile

    • Janine CESAIRE a écrit:

      Bonjour
      C’est vrai mais je suis persuadée que les choses évolueront ; c’est forcé ; c’est dans l’air du temps
      Bien amicalement
      Janine

  10. Merci pour cet article, j’ai réellement découvert en vous lisant ce qu’était la cruralgie et les symptômes associés. A priori il s’agit tout de même d’une affection pouvant entraîner de graves conséquences, jusqu’à la paralysie dans le cas d’une grosse crise de cruralgie. Faire appel à un ostéopathe semble presque inévitable si on se penche un peu sur la question. Un spécialiste du système musculo-squelettique sera sans doute plus à même de déterminer la cause de la compression du nerf crural et d’y remédier.

    • Janine CESAIRE a écrit:

      Bonjour
      Merci pour ce commentaire
      Oui le recours à l’ostéopathe peut vraiment procurer un soulagement ; il est dommage que ces spécialistes ne se fassent pas davantage connaître

      Bien cordialement
      Janine

  11. Bien que les soins issus de l’ostéopathie soient réputés d’être efficaces, il faut consulter les vrais spécialistes dans le domaine. Actuellement de nombreux annuaires d’ostéopathes professionnels sont disponibles sur le web

Exprimez vous!

*

CommentLuv badge